Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Production), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Publication), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Creative Commons (BY NC)
DOI : 10.60527/ss9m-e065
Citer cette ressource :
Univ Bordeaux. (2016, 11 février). Hétérogénéité des goûts des experts et méthodologie statistique , in Vin, réputation et consommation durable. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/ss9m-e065. (Consultée le 19 juillet 2024)

Hétérogénéité des goûts des experts et méthodologie statistique

Réalisation : 11 février 2016 - Mise en ligne : 10 mars 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • Dossier
Descriptif

Conférence donnée dans le cadre de la journée "Vin, Réputation et Consommation durable"

>> Bernard Burtschy, Télécom Paris Tech, Figaro Vin

La constitution d’un jury est une opération longue et fastidieuse, toujours renouvelée, qui est entièrement pilotée par le traitement statistique des données de dégustation. Les membres du jury sont systématiquement contrôlés selon plusieurs critères qui s’appliquent à l’expérimentation scientifique en général avec de véritables plans d’expérience.
« Une somme de subjectivités est un début d’objectivité » : la mise en pratique de ce concept se traduit par la constitution d’un Jury, opération délicate, car il faut que ses membres aient une certaine homogénéité dans leur concept du « grand vin » et puissent cependant exprimer leur propre sensibilité en fonction de leur culture nationale et des spécificités de leur profession. L’agrégation des notes s’effectue souvent par moyenne, d’où l’effet pervers bien connu qui donne une pondération proportionnelle à la dispersion des notes de chaque dégustateur. L’utilisation des rangs ne résout que partiellement le problème. Divers auteurs ont proposé d’utiliser les techniques d’analyse des données. Ces techniques sont utilisées dans le Grand Jury Européen depuis son origine en 1996.

L’analyse en composantes principales permet de « gérer » au mieux un jury de dégustation en vérifiant la pertinence de chaque membre du jury. Elle permet aussi de mettre en évidence l’indispensable pluralité des opinions, sans que cette pluralité ne devienne cacophonie. Les résultats fournissent aussi une véritable « carte du tendre des vins » en regroupant les vins similaires, en faisant apparaître leurs styles, les styles des dégustateurs, les analogies et les oppositions.
À cet égard, cette carte est, dans le domaine, d’une richesse incomparable. Il est bien entendu possible d’utiliser des méthodes de représentation plus sophistiquées, mais l’analyse en composantes principales reste une méthode statistique bien balisée pour le statisticien.

À l’aide de cas concrets d’expérimentations, la présentation explicitera l’hétérogénéité des goûts des experts et leur capacité réelle à discriminer les vins dans une dégustation à l’aveugle avec comparaison des jurys européens et américains sur toute une série de dégustations effectuées à Las Vegas. Il s’agira également de comparer le positionnement des experts à la dégustation à l’aveugle et après proclamation des noms des vins.

Dans la même collection

Sur le même thème