Canal-U

Mon compte
Canal Archéo Montpellier

Que deviennent les monnaies offertes aux divinités en Gaule romaine ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/asm/embed.1/que_deviennent_les_monnaies_offertes_aux_divinites_en_gaule_romaine.62003?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Canal Archéo Montpellier
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Que deviennent les monnaies offertes aux divinités en Gaule romaine ?

La communication propose une évolution des pratiques d’offrande monétaire tout au long de la période romaine en Gaule. Cette évolution chronologique ne s’observe pas forcément dans tous les lieux de culte fouillés et les pratiques cultuelles ne sont pas automatiquement identiques dans toutes les Gaules. C’est pourquoi la démonstration est fondée sur des exemples précis permettant de distinguer les monnaies vraiment offertes aux divinités de celles qui peuvent avoir été perdues dans l’enceinte du lieu de culte sans avoir été intentionnellement données à la divinité ou aux divinités du sanctuaire. Nous nous appuierons sur les découvertes de sites comme Alise-Sainte- Reine (Côte-d’Or), Biesheim (Haut-Rhin), Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne), Crain (Yonne), Juvigné (Mayenne), La Villeneuve-au-Châtelot (Aube), Leytron (Suisse), Martigny (Suisse), Villars-d’Héria (Jura), Villiers-le-Duc (Côte-d’Or). Les monnaies oblitérées par des coups de burin ou de marteau, portant un graffiti particulier ou une contremarque qui ne se rencontre pas ailleurs sont ainsi retirées de la circulation profane pour être offertes aux divinités. Elles deviennent alors sacrées comme tout ce qui appartient aux divinités. Ces pratiques semblent prendre fin dans le 3e tiers du Ier siècle de notre ère. Ensuite, l’usage de recueillir les monnaies offertes aux divinités en remployant des récipients comme des amphores et surtout l’usage des troncs spécialement construits à cet effet paraît prendre le relais jusqu’à la fin de l’époque romaine. Les troncs à offrandes monétaires présentent souvent une fente située à la partie supérieure pour introduire les monnaies et une porte sur l’un des côtés donnant accès au réceptacle des monnaies. Celles-ci pouvaient donc être récupérées, mais selon quel protocole et pour quel usage ? Sans attendre de disposer d’un texte répondant à la question pour la Gaule, il faut faire appel à des textes trouvés en Grèce et en Italie qui y répondent et fournissent des clés d’interprétation. À l’objection que rien ne prouve que ces textes s’appliquent aussi aux pratiques cultuelles en Gaule, nous répondons que rien ne prouve que de tels textes ne peuvent pas s’appliquer en Gaule romaine qui doit tant aux civilisations grecque et romaine, notamment dans le domaine religieux qui nous occupe.


Communicant

  • Jacques Meissonnier (Ancien conservateur du patrimoine, SRA de Bourgogne)



Comité d'organisation

  • Sandrine Agusta-Boularot (UPVM et ASM)
  • Maryline Bovagne (Inrap Midi Méditerranée)
  • Stéphanie Raux (Inrap Midi Méditerranée)
  • Grégory Vacassy (Inrap)
  • Ghislain Vincent (Inrap)

Réalisation - Lambert Capron

  •  
  •  
    Date de réalisation : 28 Mai 2021
    Lieu de réalisation : Montpellier, Université Paul-Valéry, Montpellier III
    Durée du programme : 26 min
    Classification Dewey : Archéologie et préhistoire
  •  
    Catégorie : Colloques
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche, Tous niveaux médicaux
    Disciplines : Archéologie
    Collections : Lieux de culte en Gaule du Sud (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. j.-C.)
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : culte
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Colloque international : Lieux de culte en Gaule du Sud et dans les provinces limitrophes (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C.) - Mot de bienvenue
 Lieux de culte en Gaule du Sud (IIe s. av. J.-C.-Ve s. ap. J.-C.). Bilan d’un programme et nouvelles perspectives pour l’étude des sanctuaires.
 La mise en place des panthéons civiques au lendemain des conquêtes dans les Trois Gaules.
 Modelli indigeni e tipologie centro-italiche nell’edilizia sacra dei territori transpadani e di alcune regioni limitrofe tra II sec. a.C. ed età giulio-claudia
 Le sanctuaire des Terrasses de Montfo à Magalas (Hérault).
 Le sanctuaire de la colline de l’Yeuse à Murviel-lès-Montpellier (34).
 Chaude, froide ou salée, de l’eau à profusion. Thermes et sanctuaires de l’agglomération antique de Balaruc-les-Bains (Hérault)
 Le temple antique de Saint-Jean de Todon (Laudun L'Ardoise, Gard)
 Permanences et innovations dans les pratiques rituelles du pays de Martigues (IIe s. av. J.-C. - IIe s. ap. J.-C.).
 Stips et sanctuaires dans les Alpes du Sud.
 Le temple de Clastre à Fox-Amphoux (Var). Une agglomération et un sanctuaire aux confins de la cité de Fréjus.
 L’aire de l’ex Hôtel Couronne : structures et rituels d’un lieu de culte à Augusta Praetoria (Aosta, Regio XI Transpadana).
 Nouvelles données sur le Grand Temple de la ville romaine de Luni (La Spezia, Italie).
 Un nuovo luogo di culto a Giove Eterno nelle valli bresciane, tra religiosità indigena e interpretatio Romana.
 Évolutions et transformations architecturales du temple central du lieu de culte ouest de la ville de Briga (Eu, Bois-l’Abbé, 76)
 Les sanctuaires de Chassenon et Saint-Cybardeaux : nouvelles données sur le fait religieux en Charente à la lumière des dernières recherches
 Sanctuaires et émergence des villes. Le temple « de Janus » et le quartier de la Genetoye à Autun : perspectives sur un grand sanctuaire périurbain.
 Posters
 Urbanisation, gestes et dépôts rituels aux premiers temps d’Vcetia : le site de l’ancienne gendarmerie à Uzès (Gard).
 Différents témoignages de cultes domestiques et pratiques cultuelles à Nîmes durant le Haut-Empire.
 « Aedes Cereris in praediis » : temples et pratiques rituelles dans les villae de Gaule Lyonnaise.
 Les dieux indigènes et la naissance de la ville romaine : Le dieu Nemausus à Nîmes : épigraphie, topographie, iconographie, historiographie.
 Les inscriptions de l'esclave Niger au sanctuaire aux Mères d'Allan : réexamen d'un dossier exceptionnel.
 Dédicaces au numen et au genius impériaux en Gaule Narbonnaise et dans les provinces limitrophes (Ier-IIe s. ap. J.-C.).
 Les sanctuaires de la cité des Convènes (Ier s. av. J.-C. - Ve s. apr. J.-C.). Archéologie et épigraphie : questions de topographie et d'espace.
 Préambule méthodologique à l’étude des mobiliers cultuels en usage dans les sanctuaires et premiers résultats en Narbonnaise occidentale.
 De la Transalpine à la Cisalpine : étude comparée des dépôts monétaires en contextes cultuels (IIe s. av. n. è. - Ier s. de n. è.).
 Lieux de culte, pratiques rituelles et espaces lacustres et dans la cité de Vienne
 Colloque international : Lieux de culte en Gaule du Sud et dans les provinces limitrophes (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. J.-C.) - Conclusions
 Regards sur les cultes et les rituels en dehors de la sphère domestique dans le Midi de la France à l'âge du Fer.
 Lieux de culte en Gaule du Sud (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. j.-C.)
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte