Canal-U

Mon compte
Institut national d’histoire de l’art

Biennale de Paris | 22 mai 2018 - Institutions précaires et établies de l'art contemporain


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/institut_national_de_l_histoire_de_l_art/embed.1/biennale_de_paris_22_mai_2018_institutions_precaires_et_etablies_de_l_art_contemporain.44519?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Biennale de Paris | 22 mai 2018 - Institutions précaires et établies de l'art contemporain

Considérant la Biennale des jeunes artistes comme une institution précaire de l'art contemporain, il vaut la peine de se demander comment elle s'inscrivit - si ce fut le cas - au sein d'un mouvement critique à l'égard des institutions et des musées en particulier, qui conduisit dans les années 1960 et 1970 à expérimenter de nouveaux espaces pour l'art. Cette conférence réunit l'artiste Richard Nonas, qui fut profondément impliqué dans la création d'espaces organisés par les artistes à New York, et la commissaire d'expositions Alanna Heiss, qui créa PS1 comme une institution alternative pour l'art contemporain, et fut également une protagoniste directe de la Biennale de Paris: dans les années 1970, en tant que membre de son réseau international, elle proposa plusieurs participants étatsuniens, avant d'être invitée comme l'un des quatre commissaires internationaux de la Nouvelle Biennale en 1985.


Intervenants
- Alanna Heiss (Clocktower, New York)
- Richard Nonas (artiste)
- modération : Pauline Chevalier (université de Besançon/INHA)

▬▬

À propos du séminaire

Ce séminaire ouvert à tous s’inscrit dans un programme de recherche sur la Biennale de Paris (1959-1985) initié par l’INHA qui vise à rendre numériquement accessibles ses fonds d’archive dispersés entre plusieurs sites et à susciter une réflexion sur cette manifestation et ses significations aujourd’hui.

En savoir plus sur cette séance : http://bit.ly/2JEOs1k
En savoir plus sur le séminaire : http://bit.ly/2o7rjdN

▬▬

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte