Canal-U

Mon compte
Université de tous les savoirs

Les oiseaux face aux contraintes énergétiques


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/embed.1/les_oiseaux_face_aux_contraintes_energetiques.1318?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
LE MAHO Yvon

Producteur Canal-U :
Université de tous les savoirs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Les oiseaux face aux contraintes énergétiques

Les oiseaux peuplent la plus grande partie de notre planète, du milieu des océans aux déserts et aux régions polaires. Alors que certaines espèces font face aux conditions les plus rudes, comme les petits passereaux hivernant en Scandinavie ou les manchots empereurs qui se reproduisent durant le sévère hiver antarctique, de nombreuses espèces effectuent de longs vols migratoires. Si certains oiseaux migrent par étape, d'autres volent sur de grandes distances en utilisant des réserves corporelles qu'ils ont préalablement accumulées. C'est notamment le cas des petits passereaux qui traversent « non stop » le Sahara. A l'optimisation de l'utilisation des réserves corporelles s'ajoutent éventuellement les contraintes énergétiques liées au franchissement de hautes montagnes. Ainsi, certains migrateurs survolent à plus de 8000 m les sommets de l'Himalaya. Mais des cygnes ont également été observés à de telles attitudes, volant en direction du Nord de l'Islande dans des vents de 180 km/h et à une température de – 48 °C… Enfin, les contraintes énergétiques peuvent être tout aussi extrêmes pour l'oiseau sur son nid. Ainsi, lors d'une période de 24 ou 48 heures de mauvais temps, le minuscule oiseau mouche incubant ses oeufs dans la cordillère des Andes se trouve confronté à une situation équivalente à plusieurs mois de jeûne chez le manchot empereur. La conférence montrera, lorsque cela est connu, comment les oiseaux font face à ces défis énergétiques.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte