Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Étude spectroscopique des matières picturales du Codex Borbonicus / Fabien Pottier


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/etude_spectroscopique_des_matieres_picturales_du_codex_borbonicus_fabien_pottier.46195?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Étude spectroscopique des matières picturales du Codex Borbonicus / Fabien Pottier

Étude spectroscopique des matières picturales du Codex Borbonicus / Fabien Pottier, in journée d'études "Lumières sur le Codex Borbonicus. De l'historien au physiciens, lectures croisées" organisée par le Centre de recherche sur la conservation (CRC), le Centre d'études ibériques et ibéro-américaines (CEIIBA) de l'Université Toulouse Jean Jaurès et la Fondation des sciences du patrimoine. Paris, Palais du Louvre, 17 octobre 2017.
Illustration : Codex borbonicus, p.12 détail.

Journée d'études autour du Codex borbonicus, un précieux manuscrit méso-américain du début du XVIème siècle. Il est conservé depuis 1826 à Paris, dans la bibliothèque de l’Assemblée Nationale au Palais Bourbon d'où il tire son nom. Il s'agit d'un codex pictographique remarquable par son format (39×40cm) composé de 36 pages et mesurant 14 mètres de long une fois déplié. Il s'agit d'un calendrier divinatoire et rituel aztèque pour la célébration des fêtes comportant des centaines de figures animales mythiques et des personnages religieux ou participants aux rituels aztèques ainsi que des annotations en espagnol. Il a fait l’objet, depuis 2010, de plusieurs études scientifiques, notamment sur le papier et les encres utilisés et, depuis 2013, d’une étude physico-chimique.
« [...] Au-delà du débat concernant une éventuelle influence européenne, détectée dans le contenu graphique du document, la datation de sa création autour de l’arrivée des conquistadors ainsi que son origine Mexica semblent faire consensus chez les américanistes. La structure de son contenu présente une rupture nette, qui permet de définir deux parties stylistiquement très distinctes. L’utilisation de l’espace et de la couleur ainsi que la façon de dessiner certains pictogrammes diffèrent d’une partie à l’autre, qui ont été peintes lors de deux séquences différentes, probablement par deux peintres différents, voire à deux époques différentes. La question de l’homogénéité matérielle du document est dès lors essentielle : elle représente le point de départ de l’étude. Des matériaux identiques ont-ils été utilisés pour produire le support et / ou les matières colorantes des deux parties du Codex (ce qui soulignerait une homogénéité technique) ? Ou deux cultures matérielles différentes peuvent-elles être mises en évidence ? Par ailleurs, des matériaux soulignant une présence européenne ont-ils été utilisés dans l’une ou l’autre des parties ? L’analyse physico-chimique apporte des données pertinentes, en permettant de comparer la nature des matériaux utilisés dans les deux parties du manuscrit avec ceux caractérisés dans d’autres manuscrits préhispaniques et coloniaux. L’objectif de cette étude était double : 1/ caractériser de façon exhaustive les différents matériaux composant le Codex Borbonicus (support, couche préparatoire, matières colorantes, encres, adhésifs de consolidation qui proviennent d’une restauration moderne) ; 2/ cartographier ces divers matériaux dans le document, en examinant plus spécifiquement leur répartition entre les deux parties ». [Fabien Pottier, Carnet de la FSP, 05/10/2017].

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte