Vidéo pédagogique

Introduction au MOOC “Le meilleur du web” (Module 1.1)

Réalisation : 19 mai 2014 Mise en ligne : 19 mai 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

MOOC “Le meilleur du web” : cours en ligne délivré du 19 mai 2014 au 13 juillet 2014 sur la plateforme FUN-MOOC.A propos

Le MOOC “Le meilleur du web” cible les compétences suivantes : organiser sa recherche et sa veille face à l’abondance d’informations en ligne. Il fait partie de la collection de MOOC “Compétences numériques et C2i”. Il forme à l’intégralité des compétences du domaine D4 du C2i niveau 1, et aborde quelques autres compétences qui sont naturellement liées aux sujets évoqués.

Aujourd’hui, nous utilisons tous le web pour nous informer, apprendre, trouver une réponse à nos questions, et aussi, bien sûr, étayer nos propres propos. Et pour cause ! Le web contient tout, ou presque : l’astuce de grand-mère pour enlever une tache de stylo, les théories scientifiques les plus pointues, les nouvelles du monde les plus fraîches... sans oublier les états d’âme que la petite cousine étale sur son blog, ou les informations “objectives” ou “scientifiquement établies” diffusées sur des sites dont le but est parfois de véhiculer publicité ou propagande…

Nous devons en permanence mobiliser notre sens critique face à cette pléthore d’informations. C’est encore plus vrai qu’avec les médias traditionnels, car n’importe qui peut publier n’importe quoi et voir ses productions rendues aisément accessibles par les moteurs de recherche…

Dans ce MOOC, l’objectif est d’affiner sa pratique de recherche d’informations sur le web, et en particulier :

  • d’acquérir une méthode permettant de trouver efficacement des informations utiles et de porter un jugement sur leur qualité,
  • d’apprendre à citer correctement les ressources du web afin d’étayer ses propos de façon solide,
  • d’adopter une pratique de veille informationnelle simple et efficace avec les outils d’aujourd’hui.

Format

Ce MOOC est planifié sur 5 semaines, et propose :

  • une formation de base : vidéos, QCM et activités pratiques, pour acquérir les connaissances indispensables et les mettre en pratique de façon simple et directe ;
  • un complément de parcours optionnel : mission à mener en solo ou en équipe, pour éprouver ses compétences dans des situations réelles et constituer son dossier numérique de compétences en vue de la certification.

Plan du cours

  • Semaine 1 : Introduction à la thématique et au fonctionnement du MOOC
  • Semaine 2 : Une démarche de recherche adaptée
  • Semaine 3 : La qualité des ressources
  • Semaine 4 : La référence aux ressources du web
  • Semaine 5 : La veille en ligne
Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Licence Creative Commons BY NC SA : l’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial, il peut créer une œuvre dérivée de l’œuvre originale si l’œuvre dérivée est diffusée sous la même licence que l’œuvre originale.
Citer cette ressource:
C2i. (2014, 19 mai). Introduction au MOOC “Le meilleur du web” (Module 1.1). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/73329. (Consultée le 26 mai 2022)
Contacter
Documentation

Le meilleur du Web : Introduction


A l'ère du web, il est devenu très facile de publier par soi-même, mais également de rechercher
de l'information. La contrepartie est que nous sommes tous confrontés à une surabondance
d'informations. Or les enjeux d'une recherche documentaire efficace sont nombreux. Les
objectifs de ce MOOC consistent à comprendre comment les ressources informationnelles sont
stockées et recensées sur le web, puis comment mettre en oeuvre une méthodologie de
recherche efficace et évaluer ses résultats, enfin comment référencer et citer les contenus
trouvés.
En effet, pour notre vie professionnelle, personnelle ou citoyenne, nous avons tous besoin de
chercher des ressources documentaires.
Par exemple, consulter plusieurs sources d'informations sur l'actualité politique afin de se forger
une opinion éclairée…
Ou effectuer une veille informationnelle dans son secteur d'activité professionnel…
Ou consulter la littérature spécialisée pour rédiger un mémoire universitaire…
Ou se tenir au courant de l'actualité concernant notre loisir favori…
Ou s'informer sur des sujets de société pour participer à la vie citoyenne, militante, ou
associative…
Certes, tout le monde a déjà utilisé un moteur de recherche sur le web. Mais pourquoi améliorer
notre méthodologie de recherche ? En fait, les enjeux en sont très nombreux !
Tout d'abord, nous avons besoin d'accéder à des informations fiables pour ne pas être victime
de désinformation ou de manipulation.
Ensuite, les informations trouvées doivent être pertinentes, c'est à dire appropriées au but
poursuivi et compréhensibles pour nous.
Nous souhaitons également être efficaces dans la recherche d'informations, qu'elle soit
ponctuelle ou systématique. L'objectif est bien sûr le gain de temps mais aussi la sélectivité : ne
rien manquer d'important, ne pas être surchargé.
Pour ne pas perdre la trace de ce que l'on a trouvé, il est nécessaire de savoir gérer
efficacement les références des ressources, voire de sauvegarder les ressources elles-mêmes.
Les ressources trouvées peuvent également nous servir dans nos propres productions : or, la
citation correcte de sources fiables et pertinentes permet d'attester de la validité de notre propre
travail.
Enfin, le web rend possible la veille collaborative : celle-ci permet de ne pas manquer
d'informations, de profiter des informations trouvées par d'autres, mais contribue aussi à
construire notre e-réputation, comme indicateur de sources intéressantes pour les autres.
Avant de répondre à toutes ces questions, il est utile d'accomplir un rapide tour d'horizon des
concepts essentiels qui seront détaillés dans la suite du MOOC.
La publication et la recherche d'information à l'ère du numérique en réseau est bouleversée,
pour plusieurs raisons. Dans le monde avant Internet, seule une minorité de personnes pouvait
publier et la publication était soumise à une validation par les intermédiaires (éditeurs ou majors
de musique et films par exemple). Par ailleurs le référencement de ressources et la recherche
d'informations était avant tout un travail de professionnels, les documentalistes.
Avec Internet, tout le monde peut directement publier, sans besoin d'intermédiaires et sans
validation a priori. De plus la recherche de ressources est à portée de clic, et la gestion des
références trouvées est facilitée. En revanche, nous sommes de ce fait submergés
d'informations de crédibiité diverse.
Pour comprendre comment mener une recherche efficace, il faut d'abord s'interroger sur la
nature des documents et les spécificités des documents numériques, puis choisir un outil
adapté au type de document cherché.
La définition traditionnelle définit le document comme des informations fixées sur un support (à
savoir une inscription) dans un contexte de production et de consultation.
De nombreux documents sont encore sous forme papier ou audiovisuelle analogique.
Inacessibles en ligne, ils peuvent cependant être référencés dans des bases de références sur
le web.
Il existe toute une variété de documents numériques, depuis les documents majoritairement
textuels jusqu'aux media comme la photo, la musique ou la vidéo. Ils peuvent provenir d'une
numérisation de documents matériels ou avoir été créés sous forme numérique dès l'origine.
Les documents numériques sont stockés sur des supports à base de silicium comme des
supports amovibles ou des serveurs pouvant être sur Internet.
Les documents numériques possèdent des spécificités qui ont des conséquences sur leur
recherche et leur gestion : en particulier, il faut distinguer ce que l'on perçoit et ce qui est stocké
dans le fichier. Un document peut aussi être composite, c'est à dire résulter de l'assemblage de
texte, images, sons ou vidéos situés dans des fichiers distincts ou des lieux distincts.
Le document numérique désigne donc à la fois une ressource et la restitution visuelle ou audio
du document par un logiciel.
Un document traditionnel est stocké, référencé et directement lisible. Pour un document
numérique, on stocke, on référence une ressource comme un fichier ou une base de données,,
dont est issu le document affiché. Il faut également noter que la copie, et donc la sauvegarde,
d'une ressource numérique est facile.
Ainsi, suivant qu'ils sont matériels ou numériques, les documents sont stockés et donc
accessibles différemment.
Il est important de distinguer, lors d'une recherche, entre l'accès à la référence du document, et
l'accès au document lui-même. Par exemple, on peut trouver dans un catalogue de bibliothèque
la référence d'un manuscrit , nécessitant de se déplacer pour le consulter. Inversement, les
documents numériques ou numérisés peuvent être accessibles sur Internet, en accès ouvert ou
non.
Pour indexer, trouver et accéder à un document, encore faut-il qu'il possède un identifiant clair et
unique. Cet identifiant s'appelle une URI (Identifiant de Rssource Uniforme). Par exemple dans
le monde des livres papier, le numéro ISBN identifie un livre de façon unique. L'identification d'un
document numérique repose aussi sur la notion d'URI, concrétisée par les URL ou adresses
Internet : celles ci pointent vers le document s'il est en accès ouvert, mais peuvent conduire à un
blocage si le document est en accès restreint (payant par exemple). Il appartient alors au « web
invisible ».
En effet, pour pouvoir rechercher des documents, il faut au préalable les indexer : l'indexation
consiste à saisir des informations relatives au document (appelées métadonnées), comme le
titre, l'auteur, la date de publication ou encore des mots clés,
L'indexation peut être manuelle (réalisée par des humains) ou automatisée (réalisée par des
programmes informatiques).
Elle peut porter sur une notice descriptive contenant des métadonnées ou bien sur le texte
intégral du document. Cela engendre des conséquences sur la méthodologie de recherche.
Les métadonnées indexées sont stockées dans des bases de données cherchables, par
exemple à l'aide d'un moteur de recherche.
Comme exemple d'indexation humaine on peut citer les catalogues de bibliothèques en ligne :
des professionnels de la documentation remplissent les notices normalisées. Les sites du web
social permettent aux internautes de saisir des mots clés associés aux ressources, appelés
tags ou hashtags (en français mot-dièse).
Cette indexation collaborative est appelée folksonomie.
Inversement, pour les moteurs de recherche, ce sont des programmes automatiques qui
indexent en texte intégral le web visible dans des bases de données.
Suivant la nature et le type du document, il faudra choisir un outil de recherche adapté. Ainsi,
une ressource web sera cherchable par un moteur de recherche comme le célèbre Google.
Des annuaires listes de signets sélectionnés et classés par des humains recensent aussi des
ressources web.
Enfin, des documents numériques ou non stockés en bibliothèques sont trouvables par des
catalogues en ligne.
Lorsqu'on doit mener une recherche documentaire, une méthodologie est nécessaire.
Tout d'abord il faut cerner son sujet : trouver pour cela les mots-clés pertinents pour le sujet et
pour le type d'outil de recherche.
Il convient ensuite de se demander quel type de document on souhaite trouver : ressource web
? Article de recherche ? Livre papier ou numérique ? Ou encore vidéo ? Puis choisir l'outil
approprié au type de document voulu.
Les outils proposent des recherches dites simples ou avancées qu'il faut maitriser. La stratégie
de recherche (avec beaucoup ou peu de mots clés) dépend aussi du mode d'indexation, pour
éviter le bruit ou le silence. Parmi les ressources trouvées, il nous faudra sélectionner celles qui
sont fiables et pertinentes. Pour ne pas perdre la trace de nos recherches, il faudra par la suite
gérer sa bibliographie et webographie. Enfin, pour citer et réutiliser les ressources trouvées, il
convient de connaître les normes de citation et les aspects juridiques.
Les méthodes de recherche se divisent en deux grandes catégories : le pull et le push. Le Pull
signifie qu'on cherche ponctuellement une information. Le Push signifie qu'on met en place une
stratégie et des outils pour recevoir automatiquement des informations sur nos sujets d'intérêt,
ce qu'on appelle la veille informationnelle
Ensuite, pour sélectionner les références, il faut évaluer leur fiabilité en fonction de divers
critères.
Tout dabord, quel a été leur processus de production et de publication : existe-t-il une validation
a priori par des experts ? Ou une validation a posteriori, comme c'est le cas pour Wikipedia ?
Ou encore la ressource n'est-elle pas du tout validée ?
La fiabilité peut être attestée également par la source, la date de publication ou encore
l'existence d'une bibliographie.
La pertinence, elle désigne l'adéquation des résultats avec la requête et avec notre niveau de
compréhension. Il faudra également en juger.
Enfin, pour pouvoir retrouver les résultats des recherches antérieures, il existe des outils de
gestion de bibliographie et webographie : logiciels ou services en ligne, individuels ou
collaboratifs (que l'on appelle alors des services de social bookmarking).
Comme les ressources web sont volatiles, il est parfois utile de conserver non seulement la
référence mais encore le document lui-même. Un navigateur web ou certaines extensions permettent par exemple de sauver des sites entiers.
Enfin, il existe des normes internationales ISO de citation des ressources : on ne cite pas de la
même manière un livre papier, un article de revue, un article d'encyclopédie ou encore un site
web. Par ailleurs le droit encadre les citations d'extraits d'une part, la réutilisation de la totalité
d'une ressource d'autre part. Les licences de libre diffusion permettent de réutiliser plus
souplement les contenus trouvés.
Dans ce MOOC, nous détaillerons ces concepts et nous mettrons en pratique la méthodologie
de recherche d'informations sur le web.

Ce MOOC se divise en 5 modules de formation, d'une durée d'une semaine chacun.
En semaine 1, vous avez découvert les enjeux et concepts essentiels de la thématique du
MOOC. Vous serez informés sur la façon de travailler dans le MOOC et sur le C2i. Enfin vous
rassemblerez les outils logiciels ou en ligne pour aborder la suite du MOOC.
En semaine 2, vous acquerrez une démarche de recherche documentaire adaptée au web, puis
vous l'appliquerez à des situations concrètes.
En semaine 3, vous apprendrez à évaluer la qualité d'une ressource issue d'une recherche : en
termes de fiabilité d'une part, de pertinence d'autre part.
En semaine 4, vous verrez comment référencer, citer et réutiliser légalement les ressources
issues de vos recherches sur le web.
En semaine 5, vous apprendrez à mettre en oeuvre une stratégie de veille documentaire pour ne
pas manquer d'informations majeures, et inversement ne pas croûler sous l'information !
Et maintenant, rendez-vous pour la suite de la première semaine !

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème