Vidéo pédagogique

La référence aux ressources du web - introduction (Module 4.1)

Réalisation : 19 mai 2014 Mise en ligne : 19 mai 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

MOOC “Le meilleur du web” : cours en ligne délivré du 19 mai 2014 au 13 juillet 2014 sur la plateforme FUN-MOOC.

Semaine 4 : La référence aux ressources du webCours 1 : La référence aux ressources du web - introduction

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Licence Creative Commons BY NC SA : l’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial, il peut créer une œuvre dérivée de l’œuvre originale si l’œuvre dérivée est diffusée sous la même licence que l’œuvre originale.
Citer cette ressource:
C2i. (2014, 19 mai). La référence aux ressources du web - introduction (Module 4.1). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/50333. (Consultée le 4 juillet 2022)
Contacter
Documentation

La référence aux ressources du web - Introduction

Auteur : Isabelle Ramade, Université Paris Sud – Licence CC BY-NC-SA
Collection de MOOC « Compétences numériques et C2i »
MOOC Création, publication et partage sur Internet (D3)
Référence D4-M4-S1-E1 - printemps 2014
 
 
Nous consacrons beaucoup de temps à chercher, sélectionner et consulter des ressources du web : pages web, images, musique ou encore vidéos. Consigner les références des ressources web ainsi trouvées est alors indispensable pour être efficace dans notre propre travail ou même nos loisirs. De plus, les pages web étant volatiles, il est parfois utile de sauvegarder les ressources elles-mêmes.  
Comment gérer efficacement ses références web ? Dans quel cas et de quelle manière, en fonction des droits, peut-on réutiliser une ressource ou un extrait de celle-ci ? Telles sont les questions qui seront abordées dans ce module.
 
 Tout d'abord, il importe de prendre conscience de la volatilité des ressources web.
Contrairement aux documents traditionnels comme des livres papier, les ressources web peuvent être changeantes : une même adresse web peut voir son contenu modifié du jour au lendemain ! Par exemple la page d'accueil d'un site de météo ou un quotidien en ligne change tous les jours. Même un article de blog peut être modifié par son auteur après publication. De plus des sites web entiers peuvent disparaître si leur auteur ne les maintient plus. Ou des ressources peuvent être retirées car leur source était illégale comme par exemple certaines vidéos de célèbres sites de partage.
 
Pour garder une trace de nos recherches web, il faudra donc a minima conserver l'adresse de la ressource, mais avoir conscience du risque de disparition de la ressource dans le futur. Pour s'en prémunir, il faudra alors sauvegarder les ressources les plus précieuses.
 
Référencer (ou indexer) une ressource web consiste à consigner des informations permettant de la retrouver -tant qu'elle existe- et de la décrire succinctement.
Ce référencement peut être effectué localement sur sa machine, ou en ligne sur des sites de partage de références.
 
 Pourquoi gérer ses références web ? C'est indispensable pour plusieurs raisons :  
-pour retrouver plus facilement les ressources déjà cherchées : l'enjeu est donc l'efficacité dans notre propre travail,
-pour pouvoir citer correctement les sources utilisées pour nos propres documents,
-enfin, si nous partageons nos références web avec d'autres, sur des services en ligne dédiés, cela permet de faire bénéficier les autres de nos recherches et inversement – ce qu'on appelle la veille informationnelle collaborative. Ce partage peut contribuer positivement à notre e-réputation, si nous trouvons des sources de qualité, intéressantes pour les autres.  
 
 Référencer une ressource est également nommé indexer : c'est-à-dire saisir des informations (ou métadonnées) relatives à sa localisation sur le web d’une part, à son contenu d'autre part, enfin à sa date de consultation.
La localisation d’une ressource sur le web est nommée adresse web, ou URL, Uniform Resource Locator. C’est l’élément minimum à consigner.
D’autres informations comme le titre, une catégorie, des mots clés, un commentaire, ou encore la date de consultation sont également utiles.
 
Voici un exemple d’indexation d’une ressource web dans Fire Fox, avec un titre, des étiquettes de mots clés, l’adresse web et la date d’ajout.
 
Comment gérer ses références web, c'est-à-dire saisir ces diverses informations. On peut simplement utiliser les fonctionnalités de son navigateur web sur son ordinateur, ou même smartphone ou tablette, ou alors utiliser une extension de ces navigateurs.
 
La gestion locale des signets a un inconvénient. Les signets sont stockés sur son poste de travail, et donc inaccessibles à partir d’une autre machine. Il existe cependant des outils de synchronisation des signets dont les usages sont au-delà de la portée de ce module.
 
On peut également consigner sa liste de référencements web via des sites web dédiés à cette activité.
Ces sites permettent également de partager ses références avec d’autres personnes.
Certains services en ligne s’appellent sites de partage de signets, et en anglais « social bookmarking », puisque bookmark signifie marque page.
Parmi eux, on peut citer delicious, netwibes ou encore zotero.
 
 
Consigner les références de ressources web sert non seulement à les retrouver, mais également à pouvoir citer correctement nos sources dans nos propres travaux.
 
 Pourquoi citer ses sources ?  
Les enjeux en sont nombreux :  
- attester de la fiabilité de notre propre travail, en se référant à des sources reconnues,
- permettre à nos lecteurs de les consulter eux-mêmes  
- enfin, créditer les auteurs qui nous ont inspiré : « rendre à césar ce qui appartient à césar ».
 
 Pour citer correctement ses sources, il est d'usage d'inclure une liste de références à la fin de ses propres documents : elle est nommée bibliographie, et parfois webographie ou sitographie lorsqu'il s'agit exclusivement de documents trouvés sur des sites web.  
On peut citer une ressource web en indiquant seulement son adresse web, cependant, pour une citation exhaustive, il existe des normes internationales ISO indiquant comment citer divers types de documents, et en particulier des ressources web.
 
En plus de l'adresse web (URL), il convient d'indiquer qu'il s'agit d'une ressource située « en ligne » et fournir la date de consultation.
 
 Enfin, en plus de la simple citation des sources, nous avons parfois besoin de citer des extraits de textes trouvés sur le web, voir réutiliser entièrement une création, par exemple une image.  
 
La copie exacte, en autant d'exemplaires que l'on souhaite, constitue une propriété fondamentale du numérique. Il est donc très facile de copier-coller un texte trouvé sur le web dans nos propres documents, ou réutiliser de la musique ou des vidéos. Ces pratiques sont aujourd'hui très répandues.  
 
Elles sont licites dans certains cas seulement : on peut librement copier un contenu banal, mais seulement dans certains cas un contenu original, c'est-à-dire émanent d’un auteur.
De l’emprunt à d’autres auteurs, jusqu’au plagiat, existe toute une gradation d’usages légitimes ou non.
 
Le droit encadre les citations d'extraits d'une part, la réutilisation de la totalité d'une ressource originale d'autre part.  
 
En effet, le régime du droit d'auteur et du copyright, inventés au XVIIIe siècle, règnent encore à l'ère d'Internet et interdisent a priori toute copie d'œuvres originales d'un auteur.  
 
Il convient donc de s'interroger sur l'originalité d'une ressource avant de la copier.
 
Lorsqu'une ressource est protégée par le droit d'auteur ou le copyright, on peut la copier et la réutiliser sans autorisation dans certains cas seulement : exception de courte citation, autres exceptions au droit d'auteur, domaine public, licence de libre diffusion (Creative commons, GFDL, Licence art libre…)
 
Les licences de libre diffusion permettent de réutiliser plus souplement les contenus trouvés.
 
Dans tous les cas, il faut citer l’auteur.
 
Et maintenant, rendez-vous pour la suite du module
 

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème