Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Humathèque Condorcet
Langue :
Français
Crédits
Vianney Escoffier (Réalisation), Emily Diomat (Organisation de l'évènement), Chrystèle Guilloteau (Organisation de l'évènement), Florence Neveux (Publication), Arghyro Paouri (Composition), Kriti Kapila (Intervention), Peter Geschiere (Intervention), Ida Susser (Intervention)
Détenteur des droits
CNRS - EHESS
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Kriti Kapila, Peter Geschiere, Ida Susser. EHESS. (2023, 9 juin). Table-ronde #7 - Silences meurtriers : pour une anthropologie politique de l’absence , in Monde en crise et sujets émergents. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/146506. (Consultée le 4 mars 2024)

Table-ronde #7 - Silences meurtriers : pour une anthropologie politique de l’absence

Réalisation : 9 juin 2023 - Mise en ligne : 23 septembre 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Organisée et animée par Deborah PUCCIO-DEN (LAP, CNRS)

Nous interrogerons le lien social, politique, humain, tel qu’il peut s’établir dans et par l’absence, dans plusieurs contextes ethnographiques. Nous proposons d’explorer l’hypothèse théorique selon laquelle l’absence est une « signature du politique » au sens large, là où elle se substitue à l’exercice du pouvoir. Nous nous écarterons ainsi des formes dominantes d’enquête ethnographique sur le politique qui se concentrent, pour la plupart d’entre elles, sur la subjectivité (la citoyenneté, les migrants, etc.), sur les collectifs politiques (État-nation, partis politiques), sur les modes de domination et sur les formes de présence (façons d’être au monde, ontologies). Nous ouvrirons notre questionnement par ce que Yael Navaro (2020) a appelé « une méthodologie négative », creusant les modes relationnels engendrés par l’absence quand « elle émerge comme une réalité politique ».

Nos objets ethnographiques seront tour à tour présentés comme une série de figurations ou présentifications de l’absence. Dans ce sens, Kriti Kapila sondera l’excès généré par la disparition et la dépossession en tant que pratiques de souveraineté de l’État numérique en Inde. Cette ontologie négative, centrée sur ce qui n’existe pas et sur les modalités sociales de non-existence, peut s’articuler avec le silence comme « régime de langage et
d’action ».

Deborah Puccio-Den examinera le silence engagé pour que l’absence devienne une réalité tangible et effrayante dans les pratiques meurtrières des mafieux siciliens. Silence et absence seront donc à la fois l’objet de notre analyse, et de notre inquiétude, sur les conditions de notre pratique ethnographique et de nos méthodes de recherche lorsqu’elles se confrontent à la disparition de la preuve et des corps. Nous tenterons in fine de faire émerger la trame conceptuelle au sein de laquelle la nature relationnelle de l’absence peut être étudiée, ainsi que son potentiel pour une nouvelle anthropologie politique.

Intervenant·es :

  • Peter GESCHIERE (Université d’Amsterdam)
  • Kriti KAPILA (King's College)
  • Ida SUSSER (CUNY)
Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

  • master_peter_geschiere.mp4
    Entretien
    00:08:34

    Entretien de Peter Geschiere

    Geschiere
    Peter

    Entretien avec Peter Geschiere Peter Geschiere is Emeritus Professor for the Anthropology of Africa at both the University of Amsterdam and Leiden University. He is also co-editor of 'Ethnography'

  • Terrains d’enquêtes
    Cours/Séminaire
    01:32:48

    Terrains d’enquêtes

    Challier
    Raphaël
    Bertho
    Alain
    Susser
    Ida

    Cette cinquième séance de l’atelier s’organise autour de trois Retour d’enquêtes.Présentée par Raphael Challier, auteur d’une recherche sociologique sur le rapport au politique des quartiers