Conférence

Foucault et l'obscénité renaissante / Dominique Brancher

Réalisation : 14 mars 2012 Mise en ligne : 14 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Foucault et l'obscénité renaissante / Dominique Brancher. In colloque "Foucault et la Renaissance", organisé par le laboratoire "Patrimoine, Littérature, Histoire" (PLH) de l'Université Toulouse II-Le Mirail en collaboration avec le Centre d’Etudes en Rhétorique, Philosophie et Histoire des Idées (CERPHI) de l'Institut d’his­toire de la pensée clas­si­que (ENS Lyon). Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 13-16 mars 2012. Thème 3 : Sexualité, anormalité, 14 mars 2013.

Dans la Volonté de savoir, la sexualité ne renvoie pas à une pratique mais à un dispositif d’incitation et d’excitation, pleinement exploité à partir du XVIIe siècle. La valeur d’interdit du sexe motiverait moins sa répression que l’infinie productivité de sa diction. Foucault défait ainsi l’opposition entre pouvoir et sexe en replaçant sa mise en discours dans le champ d’exercice du pouvoir lui-même. Cette dialectique productive lui permet de repenser la place de la Renaissance dans l’histoire complexe de ce qu’il appellera, dans l’Usage des plaisirs, l’expérience de la « sexualité ». Or, elle occupe une place paradoxale, point de départ aussitôt escamoté. Féconde méthodologiquement, la proposition de Foucault nous engage cependant à réexaminer le débat moderne sur le statut permissif ou répressif de la société renaissante dans l’histoire de la mise en discours du sexe. On prendra pour exemple les traités de médecine en français du XVIe siècle, champ totalement éludé par Foucault alors même qu’il accorde une place prépondérante au discours médical dans l’élaboration d’une scientia sexualis. Il attribue au XIXe siècle des protocoles d’investigation ambigus qu’on peut rapporter à la médecine humaniste, où la production de vérité créée ses plaisirs intrinsèques et relève aussi d’une ars erotica.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2012, 14 mars). Foucault et l'obscénité renaissante / Dominique Brancher. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/60923. (Consultée le 27 mai 2022)
Contacter
Documentation

Brancher Dominique, Poétique de l’insurrection : l’impudeur naturelle des femmes dans la médecine renaissante, dans G. Peureux, H. Roberts, L. Wajeman(dirs), La notion d’obscénité à la Renaissance, Genève, Droz, 2011, 301-318.

Michel Foucault, Leçons sur la volonté de savoir. Cours au Collège de France 1970-1971. Suivi de Le savoir d’Œdipe, Paris, Seuil, Gallimard, Éditions de l’EHESS, 2011, 366 p. Coll. Hautes études.

Michel Foucault, Histoire de la sexualité, tome II, L'usage des plaisirs, Paris, Gallimard, 1984.

Michel Foucault sur l’"Histoire de la sexualité" (entretien radiophonique)

Intervention de Michel Foucault à l’émission "Des livres et des hommes" de Radio Canada

Portail Michel Foucault

14 Avril 1977. En ligne sur le "Portail Michel Foucault".

Dans la même collection

Sur le même thème