Documentaire

Chronique aka 1993, Motonga : Monduwa, devin-guérisseur pygmée : Consultation et divination d’une jeune fille cardiopathe

Réalisation : 15 septembre 1994 Mise en ligne : 15 septembre 1994
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Consultation et divination d’une jeune fille cardiopathe 

Monduwa, devin-guérisseur, assisté de son élève Mokosso, soigne en urgence une de ses patientes “hospitalisée” dans son campement.

Sur les scarifications tracées en regard du “mal”, Mossoko, sur les indications de Monduwa applique un mélange de bois de racine médicinal carbonisé et d’huile de palme. 

Puis, il frictionne vigoureusement la région précordiale.

Le lendemain, Monduwa effectue une divination par observation de la combustion d’un fragment de résine de copalier et scrutation d’un cristal de roche immergé dans une bassine d’eau.

Sont présents :

- la jeune fille et sa mère

- des parents venus exprès du Zaîre

- un aveugle hospitalisé”

- Ginza, guérisseur ami.

- Bassin et Bobino, traducteurs.

Sous-préfecture de Mongoumba, Lobaye, RCA

image, son, réalisation 

Alain Epelboin 

Chapitres

01 Consultation en urgence d'une jeune fille cardiopathe

02 divination des causes de la cardiopathie d'une jeune fille

Résumé

Monduwa, devin-guérisseur pygmée aka de Mongoumba, en République centrafricaine, donne de nuit en urgence une consultation à une jeune fille « hospitalisée » chez lui, atteinte d'une cardiopathie très grave.

Sous sa direction, son assistant scarifie et enduit de pâte caustique les zones pulsatiles. Monduwa s'assure auprès de la mère que divers interdits, notamment alimentaires, ont été respectés. Le lendemain, il effectue une divination basée sur la scrutation de deux blocs de copal (résine), I'un enflammé, I'autre immergé dans de l'eau. Une fois la flamme éteinte, il entretient longuement les assistants (la jeune fille, sa soeur avec son mari, la mère) des malheurs qui frappent la famille, à commencer par la mort du père et propose interprétations et remèdes. Monduwa annonce à la malade qu'elle peut rentrer chez elle munie des remèdes qu'il va lui préparer, mais qu'elle doit subir une intervention chirurgicale sous peine de mourir rapidement. Il promet aussi des médicaments « anti-sorciers » à la famille. Quelques mois plus tard, la jeune fille mais aussi un de ses frères jusque là en bonne santé décéderont. 

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Contacter

    Dans la même collection

    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème