Canal-U

Mon compte
Comité des travaux historiques et scientifiques

"Des objets aux idées, la collection comme fabrique du savoir : le cas du Musée Fauvel à Athènes (1810-1825) " par Alessia Zambon


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/cths/embed.1/des_objets_aux_idees_la_collection_comme_fabrique_du_savoir_le_cas_du_musee_fauvel_a_athenes_1810_1825_par_alessia_zambon.63975?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

"Des objets aux idées, la collection comme fabrique du savoir : le cas du Musée Fauvel à Athènes (1810-1825) " par Alessia Zambon

"Des objets aux idées, la collection comme fabrique du savoir : le cas du Musée Fauvel à Athènes (1810-1825)" par Alessia Zambon, session 6.4, présidée par Bruno Laurioux et Delphine Carrangeot.

Alessia Zambon est maitre de conférence en histoire des arts et patrimoine.

Dans son livre Aux origines de l’archéologie en Grèce : Fauvel et sa méthode (Paris, 2014), A.Z. a étudié la naissance de l’archéologie dans la Grèce ottomane et jusqu’à l’indépendance du pays à travers le prisme des travaux du peintre et antiquaire français Louis Fauvel. Elle a ensuite concentré ses recherches sur la constitution du patrimoine antique de la France et sur la réception des antiquités grecques par les savants aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle s’intéresse aux acquisitions d’antiquités des voyageurs occidentaux dans l’Empire ottoman, ainsi qu’à la contribution des monuments grecs originaux à l’évolution de l’histoire e l’art antique après les théories de Winckelmann. Dans le cadre du projet « Lucanie antique : archéologie et patrimoine » elle a travaillé plus spécifiquement sur les collectionneurs et les voyageurs à l’origine de la constitution du patrimoine lucanien de Paris aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle a consacré plusieurs articles aux voyageurs européens dans l’Empire ottoman et en Grèce et termine actuellement avec Irini Apostolou (Université Kapodistrienne d’Athènes) l’édition du volume collectif intitulé Du pillage à la conscience patrimoniale en Grèce et dans l’Empire ottoman : le rôle des Français et des autres Occidentaux (1784-1884).

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 "Étude matérielle des pratiques de conservation-restauration des collections muséales en plâtre" par Juliette Robin-Dupire, session 7.7 présidée par Pierre-Yves Le Pogam.
 "Veleia 1763-1765 : un manuscrit anonyme documente les fouilles archéologiques" par Gessica BONINI, session 7.6 présidée par Mme Odile Parsis-Barubé.
 "Prédater et trophéïser : quand le chasseur se fait collecteur, collectionneur et conservateur" par M. Antoine JEANNE, session 7.5 présidée par M. Thierry LEFEBVRE.
 "Les collections d'anatomie pathologiques du Musée Dupuytren, Paris" Session 4.4 - Les collections anciennes en sciences de l’Homme : Questions vives, présidée par Arnaud Hurel et Yann Potin.
 "Curieux de l’histoire de son temps : Pierre de L’Estoile, collectionneur, et la révolte des Pays-Bas, dans le Paris du second XVIe siècle" par Louise QUENTEL, session présidée par Pierre-Yves Le Pogam.
 "Alexandre Brongniart (1770-1847) : éternel collectionneur et « inventeur » du Musée céramique et vitrique de Sèvres " par Martine Mille, session 5.6 présidée par Christiane Demeleunaere-Douyère.
 "Transmission d’une collection cartographique universitaire dormante : conserver une trace d’anciens usages pour en développer de nouveaux" par Nathalie JOUBERT, sous la présidence de Mme Évelyne Barbin.
 " Deux collections épigraphiques étrusques différentes : le Louvre et le Cabinet des Médailles" par Dominique Briquel, session présidée par Bruno Delmas.
 " L’Édition numérique collaborative critique de l’Encyclopédie (ENCCRE) : quand les collections encyclopédiques s’ouvrent à tous." par Colette Le Lay, session 6.2 présidée par Arnaud Dhermy.
 "Aperçu sur les images publicitaires destinées aux enfants à la fin du XIXe au début du XXe siècle" par Christian ROBIN.
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte