Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
ENS de Lyon (Production), Institut Français de l'Éducation (Publication)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
ENS de Lyon. (2012, 13 mars). 12 • Le calcul, de l'école au collège, vers le calcul algébrique , in Conférence Nationale sur l'Enseignement des Mathématiques 2012. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/55411. (Consultée le 25 février 2024)

12 • Le calcul, de l'école au collège, vers le calcul algébrique

Réalisation : 13 mars 2012 - Mise en ligne : 13 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Conférence Nationale sur l'Enseignement des Mathématiques (CNEM) 2012 •

Organisée par l’Institut Français de l’Education (IFE) àla demande de la DGESCO, par un Comité Scientifique présidé par Rémy JOST,Inspecteur Général de l’Education Nationale Honoraire, et Alain MERCIER,professeur à l’IFE ENS-Lyon.

L’enjeu de la Conférence est 1) de faire un état deslieux sur les connaissances relatives à ces niveaux d’enseignement desmathématiques, 2) Etablir une cartographie des recherches en cours et desrésultats disponibles, 3) Proposer des éléments permettant un accord large et unediffusion rapide auprès des acteurs du système d’enseignement.

Le comité scientifique a entendu 40 experts (chercheurs,décideurs, observateurs) sur l’enseignement des mathématiques. L’ensemble descontributions disponibles est en ligne sur le site de l’IFE ‘Educmaths’ et peutêtre consulté et téléchargé librement.

Lecomité scientifique a décidé de donner la parole à dix des experts consultés,pour la représentativité ou l’originalité de leur intervention : ce sontles conférenciers ici réunis, et les présidents du comité ont assuré lacontinuité du travail de la journée en introduisant et concluant lesinterventions, limitées à 15 minutes par orateur. Une table ronde a terminé laJournée de travail. L’ensemble constitue donc une suite organisée de 19 interventions,ici disponibles.

(Le calcul pour résoudre des problèmes relève de la modélisation de questions non nécessairement mathématiques. Lors d’une résolution de problème, les calculs à mener sont déterminés à l’issue d’un raisonnement et d’une modélisation. Or, ce sont les automatismes de calcul qui permettent la production d’un raisonnement pertinent pour la résolution du problème posé, lorsqu'ils fonctionnent comme des résultats déjà disponibles pour le travail de modélisation. )

Dans la même collection

Sur le même thème