Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Rocher de Palmer, Cenon
Langue :
Français
Crédits
Jean-Marie Cardebat (Intervention)
Détenteur des droits
Université de Bordeaux
DOI : 10.60527/r3ep-3d60
Citer cette ressource :
Jean-Marie Cardebat. Univ Bordeaux. (2024, 12 mars). Les grandes tendances économiques des vins du futur , in 21e Matinée des Œnologues de Bordeaux. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/r3ep-3d60. (Consultée le 13 juin 2024)

Les grandes tendances économiques des vins du futur

Réalisation : 12 mars 2024 - Mise en ligne : 28 mars 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

A quoi ressemblera le marché du vin dans dix ans ? Quels sont les signaux faibles perceptibles aujourd’hui qui dessineront les grandes tendances de demain ? C’est à ces questions aussi ardues qu’essentielles pour une filière durement frappée par la crise que nous tenterons d’apporter des éclairages. Les premières réponses seront d’abord purement économiques, pour rappeler à quel point le vin est sensible à la conjoncture internationale. À court terme, on peut espérer une embellie économique propice à une reprise de la demande. Les réponses à plus long terme, par nature incertaines, seront fondées sur des travaux de prospective très récents et une analyse approfondie des signaux faibles du marché.

Ces signaux faibles nous conduisent à proposer une vision des vins du futur autour de trois notions clefs :
     • un vin expérientiel, qui répond à tous les moments de consommation de boisson que peut expérimenter un consommateur quelconque de boisson alcoolisée ou non.
     • un vin de proximité, à travers la construction d’un lien plus fort et plus direct avec le consommateur, que ce lien soit physique ou digital.
     • un vin sociétal, qui répond aux multiples attentes sociétales de fond qui émergent actuellement.

La déclinaison de ces trois facettes du vin du futur se fera de façon très concrète pour bien comprendre les enjeux et les pistes pratiques d’adaptation pour la filière. Sans être exhaustif, disons déjà que les enjeux d’élargissement de gamme, d’expériences enrichies de dégustation (nous ouvrirons des pistes), d’œnotourisme, de digital, de packaging, de modes de distribution, de culture et d’hygiénisme seront ainsi mobilisés parmi d’autres leviers d’action. Ces signaux faibles seront ensuite confrontés aux différents scénarios d’évolution de la filière et de consommation des jeunes, réalisés très récemment par un groupe d’experts.

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème