Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Publication), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Réalisation), Université de Bordeaux (Production)
Conditions d'utilisation
BY-NC
DOI : 10.60527/q2qp-vx49
Citer cette ressource :
Univ Bordeaux. (2020, 25 février). La mesure de l'atténuation des signaux satellites de télévision pour quantifier les pluies , in De la météo à l'agrométéo de précision. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/q2qp-vx49. (Consultée le 23 juillet 2024)

La mesure de l'atténuation des signaux satellites de télévision pour quantifier les pluies

Réalisation : 25 février 2020 - Mise en ligne : 15 mars 2020
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

De la météo àl’agrométéo de précision : Une révolution en marche ?Module 1. La météo observée : mesures standards etreprésentativité spatialeJournées techniques - UMT Seven25 février 2020, Bordeaux Science Agro

Nous présenterons une méthode opportuniste de mesurede la pluie utilisant les signaux provenant de satellites géostationnaires dediffusion de la télévision.

Ces signaux sont atténués (notamment) par la pluie. HDRain a développé des boîtiers électroniques capables de mesurer cetteatténuation. Ces boîtiers sont connectés derrière des paraboles commerciales.Deux suites algorithmiques permettent d’abord d’extraire la part de l’atténuationdue à la pluie et de déduire les taux de pluie moyens sur les liaisons sol –satellite, puis de combiner les mesures effectuées par un réseau de telscapteurs pour restituer en temps réel des cartes de la pluie tombant sur lazone couverte. Un modèle de propagation permet finalement d’effectuer uneprévision 1 heure à l’avance dans la direction de déplacement des cellules depluie.

Nous détaillerons la méthodologie développée pour utiliser ces données,et réfléchirons à l’intérêt d’une telle méthode pour l’agriculture. Nousprésenterons ensuite des résultats obtenus dans la région Toulousaine par unréseau d’une quinzaine de capteurs. Ces résultats seront comparés à des mesuresradar et pluviomètres.

>> François Mercier, Directeur scientifique, HD Rain

Dans la même collection

Sur le même thème