Conférence

Spécialisation et identité viticole en Bordelais aux XVII et XVIII siècles : un choix forcé ?

Mise en ligne : 28 juin 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée au cours d'une séance du séminaire Sociétés - Espaces ruraux de la MRSH.

Stéphanie Lachaud, maître de conférences à l’université de Bordeaux-Montaigne et membre du Centre d’études des Mondes moderne et contemporain (CEMMC), après une thèse sur le Sauternais moderne publiée par la Fédération historique du Sud-Ouest (2012), est l’auteur de plusieurs articles et a organisé plusieurs colloques sur le vin.

C’est entre les années 1650 et le début du XIXe siècle que les vignobles du Sud-Ouest entrent dans une phase de spécialisation viticole. Par-là, il faut entendre l’orientation vers la production de vins spécifiques qui donnent aux espaces producteurs et à ceux qui le possèdent voire le cultivent une identité associée. Ce processus s’inscrit dans un ensemble de logiques sociales et économiques, techniques et agricoles mais aussi réputationnelles qui ne manquent pas de s’accompagner de résistances voire d’échecs.  Cette communication s’intéressera donc aux enjeux de la naissance d’une identité rurale viticole marquée par une organisation sociétale spécifique qui donne aujourd’hui encore à ces espaces ruraux bordelais un visage extrêmement contrasté, entre grands châteaux et couloir de la pauvreté.

Thème
Notice
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
La forge numérique. Spécialisation et identité viticole en Bordelais aux XVII et XVIII siècles : un choix forcé ?. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/117413. (Consultée le 5 février 2023)
Contacter

Sur le même thème