Canal-U

Mon compte
Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand

Comment s’orienter dans la crise ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/msh_clermont_ferrand/embed.1/comment_s_orienter_dans_la_crise.62239?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Comment s’orienter dans la crise ?

Proposée et organisée par la Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand et le PHIER, laboratoire Philosophies et Rationalités, cette web conférence, ouverte à toutes et à tous, s’est tenue le mercredi 26 mai 2021.

Intervenants :

Vincent Gérard, professeur de philosophie moderne et contemporaine à l'Université Clermont Auvergne, directeur du laboratoire Philosophies et Rationalités.

Pierre Souq, doctorant-chercheur en philosophie au laboratoire Philosophies et Rationalités, Université Clermont Auvergne.
Modérateur : Bertrand Nouailles, agrégé, docteur en philosophie, laboratoire Philosophies et Rationalités, Université Clermont Auvergne.

Présentation :

Vincent Gérard : La pandémie de covid 19 est parfois caractérisée comme un fait social total ; c’est une crise sanitaire qui déborde le strict cadre médical, et qui affecte tous les aspects de la vie sociale : notre système de santé, le travail, la culture, l’accompagnement des aînés, mais aussi notre rapport au temps. « La désorientation gagne », écrit François Hartog. Notre manière d’articuler passé, présent et avenir se brouille. En temps de crise, nous sommes pris dans l’urgence. Faut-il y voir un renforcement de ce que certains historiens appellent le présentisme ? Ou bien la pandémie peut-elle être aussi une occasion à saisir pour que le monde d’après ne répète pas le monde d’avant ? À quelles conditions? Telles sont les questions auxquelles on essaiera d’apporter quelques éléments de réponses dans la première partie de l’exposé.

Pierre Souq : Tout comme les grandes guerres du XXe siècle, la pandémie de Covid-19 est une crise qui nous affecte tous. Aussi, si le concept de crise manifeste un événement dont les retombées nous semblent négatives, le philosophe tchèque Jan Patočka ancre d’abord ce phénomène au sein de l’existence humaine. Ainsi, la crise manifeste la force d’un événement vécu comme « extérieur », tout en retentissant profondément avec notre existence « intérieure ». Cet « ébranlement principiel » sera alors l’occasion de réfléchir à deux attitudes contraires face à la crise : rejet de la crise ou combat pour la vaincre. Mais dans les deux cas, ce sera l’occasion de questionner la liberté de l’Homme qui, ébranlée par la crise et face à la possibilité de mourir, s’exprime de façon réactive.


Web conférence proposée dans le cadre du cycle de webinaires Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales coordonné par le Réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme.






 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte