Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Luc TROUCHE (Production), Christian Bailly (Réalisation), Institut Français de l'Éducation (Publication)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/tzz5-yj51
Citer cette ressource :
ENS de Lyon. (2012, 8 novembre). Démarches d’investigation : d’une posture de recherche analytique des textes ... - Calmettes , in Session 4 • automne 2012. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/tzz5-yj51. (Consultée le 18 juillet 2024)

Démarches d’investigation : d’une posture de recherche analytique des textes ... - Calmettes

Réalisation : 8 novembre 2012 - Mise en ligne : 13 novembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Conférence de Bernard Calmettes, Université de Toulouse

Démarches d’investigation : d’une posture de recherche analytique des textes et des pratiques enseignantes à une posture critique et prospective. Suite à des injonctions institutionnelles, mais aussi en continuité avec des innovations issues des recherches ou des pratiques, les démarches d’investigation pour l’enseignement scientifique (DIES en France, IBSE aux USA) ont été inscrites dans les curricula et mises en œuvre dans les classes de nombreux pays. Les recherches en didactique ont été développées depuis suivant différents axes : les références possibles et nécessaires à ces démarches (épistémologie, enseignement par problème), des propositions d’ingénieries didactiques, et des pratiques "ordinaires" des enseignants et des formateurs.Il est difficile de faire ressortir de cet ensemble foisonnant des constantes, à partir desquels il serait possible de dire ce que sont effectivement les pratiques des enseignants en classe lorsqu’ils mettent en œuvre des démarches d’investigation. En creux, on peut finalement plutôt y lire une importante variété de pratiques, qui ne peuvent ni strictement être liées à des contenus spécifiques (par exemple en physique, en électricité), ni à des enseignants particuliers, ni au niveau des élèves. Les études approfondies des curricula, des discours et des pratiques des enseignants font ressortir que :•    les directives dans les textes officiels sont lourdes de « malentendu ». Entre les visées des démarches et les précautions sémantiques et grammaticales dans les mises en œuvre possibles, on peut relever de nombreuses injonctions paradoxales ;•    pour les enseignants, il peut y avoir un écart entre ce qu’ils savent sur les démarches et ce qu’ils disent pouvoir mettre en œuvre dans les classes. Ces écarts interrogent  les curricula mais aussi les formations.

Dans la même collection

Sur le même thème