Conférence

Peut-on rire en musique sous les Lumières ? / Julien Garde

Réalisation : 17 mars 2022 Mise en ligne : 5 mai 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Peut-on rire en musique sous les Lumières ? / Julien Garde, in "Platée de Rameau : antiquité et comédie au XVIIIe siècle", journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse-Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité scientifique et la coordination de Michel Lehmann et Christine  Calvet. Université Toulouse-Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 17 mars 2022.
* En raison d'un dysfonctionnement du défilement des diaporamas sur Canal-U, un pdf du diaporama est disponible dans l'onglet "Documentation".

Donné en 1745 à la cour du roi louis XV, Platée offre l’occasion de dresser un contexte historique, culturel et artistique riche en événements et en polémiques. Le siècle des Lumières pose en lui-même un cadre de nature philosophique qui interroge la place du rire dans les arts de la scène et le langage musical, un rire qui demeure lié à l’idée de civilisation et que l’opéra de Rameau porte de façon exemplaire à travers son argument de comédie mythologique. Le modèle de l’opéra italien, ayant fait la part des choses entre le genre seria et buffa, est à l’origine de la célèbre « Querelle des Bouffons » qui éclate en 1752, et sème le trouble dans le Paris musical : les Anciens, tenants de la tradition tragique issue de Lully, s’opposent aux Modernes, charmés par les muses italiennes. Rameau ayant été un jouet ballotté à son insu entre les deux camps, son Platée comprend des caractéristiques esthétiques qui permettent d’éclairer la position personnelle du musicien dans ce débat si parisien. Au cœur de cette journée d’étude, organisée par l’institut IRPALL en collaboration avec le théâtre du Capitole, la nature même du rire au mitan du XVIIIe siècle sera étudiée. De quoi aime-ton rire à cette époque ? Quels sont les procédés favoris des auteurs, des comédiens et des musiciens pour provoquer le rire ? Y a-t-il un rire à la française qui se distinguerait du rire italien ? La Commedia dell’arte, le théâtre de Molière exercent-ils encore leur influence ? Et l’Antiquité tant liée à la tragédie classique a-t-elle tout le ressort nécessaire pour porter une comédie au XVIIIe siècle ?

Mots clés : Opéras-ballets -- France ; Jean-Philippe Rameau (1683-1764) ; Platée (opéra - 1745) ; Comique -- Dans la musique ; Comique -- Dans l'opéra ; Musique de comédie-ballet

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Lieu de réalisation
    Toulouse, Théâtre du Capitole
    Langue :
    Français
    Crédits
    Nathalie Michaud (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès (Production), Le Vidéographe - Maison de l'Image et du Numérique / UT2 (Publication)
    Détenteur des droits
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
    Conditions d'utilisation
    Droit commun de la propriété intellectuelle
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2022, 17 mars). Peut-on rire en musique sous les Lumières ? / Julien Garde. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/116144. (Consultée le 8 août 2022)
    Contacter
    Documentation

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 1 Scène 3, "Que vos voix m'applaudissent", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=Dk0FutNVe50

    Rameau, J.-P, Naïs : Prologue, Scène 1, "Lancez, lancez la foudre", par l'Orfeo Orchestra et le Purcell Choir sous la dir. de György Vashegyi, Gossa, 2018 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=l4OMZ9PC1YE

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 1 Scène 4, "Quelque douce inquiétude", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=fjlS7xCtEVk

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 1 Scène 6, "Épais nuages" (chœur des Naïades), par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=U96hQUTlhdA

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 1 Scène 3, "Que ce séjour est agréable !", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=Ny01OyOPXa4&

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 2 Scène 3, "À l'aspect de ce nuage", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=PuY1WY6Yqeg [à partir de 05'55"]

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 1 Scène 5, "Déesse qui régnez", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=eODc8QX0EoQ [de 01'27" à 01'47"]

    Rameau, J.-P, Platée : Acte 2 Scène 5, "Jugez par du beau simple", par le Arnold Schoenberg Chor et Les Arts Florissants dirigés par William Christie, Harmonia Mundi, 2021 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=0Npv8kVzKsM [de 00'30" à 01'43"]

    NÉDELEC, Claudine (2021). Du spectacle au discours, du grotesque au burlesque, in Cléren, Marie, Mounier-Vehier, Caroline, Soudy-Quazuguel, Laura & Torrent, Céline, Formes, emplois et évolution du livret de ballet de la Renaissance à nos jours, Paris, Éditions Classiques Garnier, 71-83.

    DAUPHIN, Claude (2011). La Querelle des Bouffons: crise du goût musical et scission du royaume sous Louis XV, Synergies Espagne, 139-153. [En ligne : https://www.gerflint.fr/Base/Espagne4/dauphin.pdf].

    BOUISSOU, Sylvie (2005). Platée de Rameau, à l'avant-garde d'une évolution du goût, in Andrea Fabiano, La "Querelle des Bouffons" dans la vie culturelle française du XVIIIe siècle, Paris, CNRS Éditions, 25-41.

    BERTRAND, Dominique (2000). La cacophonie des rires dans La Pucelle de Voltaire, in Lise Andries (dir.), "Le rire", Dix-huitième Siècle, 32, 129-144. [En ligne : www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_2000_num_32_1_2343].

    HUCHETTE, Jocelyn (2000). La «gaieté française» ou la question du caractère national dans la définition du rire, de L'Esprit des lois à De la littérature, in Lise Andries (dir.), "Le rire", Dix-huitième Siècle, 32, 97-109. [En ligne : www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_2000_num_32_1_2341].

    Platée. Rameau (1999). L'Avant Scène Opéra, 189, 98 p.

    QUÉRO, Dominique (1997). Bacchus, Thespis et la naissance de la comédie, in Jean Bart et Élisabeth Wah (dirs), "Le vin", Dix-huitième Siècle, 29, 255-268. [En ligne : www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_1997_num_29_1_2176].

    BOURGUINAT, Élisabeth (1995). Le persiflage dans la littérature française du 18e siècle (1735-1810). Modernité d'un néologisme. Thèse de doctorat en Littérature française, Université Aix-Marseille 1, 804 p. [Publiée sous le titre Le siècle du persiflage : 1734-1789 aux Presses universitaires de France, 1998, 228 p.].

    MARMONTEL, Jean-François [1846] (2005). Éléments de Littérature. Édition présentée, établie et annotée par Sophie Le Ménahèze. Paris, Éditions Desjonquères, 1344 p.

    DIDEROT, Denis, ALEMBERT, D' (1751-1772). Burlesque, Comédie, Farce, Parodie, Persiflage, Ridicule, Rire...[entrées], in Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Éditeurs Briasson, David, Le Breton, Durand,17 volumes. [En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition].

    Dans la même collection

    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème