Vidéo pédagogique
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université de Lille 1 (Production), Isabelle Duchatelle (Intervention)
Conditions d'utilisation
Licence Creative Commons , Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.
DOI : 10.60527/3d7a-8976
Citer cette ressource :
Isabelle Duchatelle. C2i. (2013, 25 novembre). Pratiquer une veille grâce au web social (Module 2.2) , in MOOC Internet, les autres et moi. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/3d7a-8976. (Consultée le 22 juin 2024)

Pratiquer une veille grâce au web social (Module 2.2)

Réalisation : 25 novembre 2013 - Mise en ligne : 1 septembre 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

MOOC "Internet, les autres et moi" : cours en ligne délivré du 27 janvier 2014 au 31 mars 2014 sur la plateforme FUN-MOOC.

Semaine 2 : Devenir acteur du web socialCours 2 : Suivre un flux de blog

Intervention
Thème
Documentation

INTERNET LES AUTRES ET MOI - MODULE 2 – SÉQUENCE 1- UNIT 2,
SUIVRE UN FLUX DE BLOG

Après ce panorama du web social, vous avez maintenant une meilleure idée des
bénéfices que l’on peut en tirer…
Dans la suite, nous allons nous intéresser tout particulièrement à ce que le web social
peut apporter pour pratiquer une veille informationnelle efficace. Nous retrouverons des
acteurs du web qui s’impliquent à différents degrés : ceux qui consultent, ceux qui
diffusent, ceux qui partagent !
Nous commencerons par apprendre comment faire venir l’information à soi : suivre des
flux d’actualité, ou bien des micro-blogueurs. Puis nous nous pencherons sur la dimension
sociale des pratiques de veille ; en particulier nous parlerons des curateurs, nom que l’on
donne aux veilleurs les plus altruistes qui rendent le résultat de leur veille accessible à
d’autres. Enfin, nous verrons comment tirer profit des sites de partage de ressources, où
les veilleurs se coordonnent pour mettre en commun leurs trouvailles.
Commençons par la dimension la plus individuelle de cette pratique.
Vous avez certainement un sujet qui vous intéresse et dont vous voulez tout savoir de
l’actualité. Une première méthode, la « bonne vieille méthode », consiste à parcourir tous
les sites web qui abordent régulièrement ce sujet. Il peut y en avoir beaucoup, que ce
soient des sites d’actualités, ou des blogs édités par des spécialistes du sujet. Chaque
matin cela fait beaucoup de travail, et on est souvent conduit à visiter des sites où il n’y a
rien de nouveau aujourd’hui.
La deuxième méthode, la bonne, consiste à faire venir l’information à soi !
Pour cela, on pourra à programmer une alerte sur un sujet : cela revient à lancer une
requête sur un moteur de recherche tous les matins, ou toutes les semaines et à repérer
ce qui a changé ici ou là. A nouveau, cela peut sembler bien fastidieux… Mais le principe
d’une alerte, c’est que cela automatise ce travail : la requête est programmée pour se
lancer automatiquement à intervalles réguliers, et pour envoyer par courriel un
compte-rendu des nouveautés apparues dans les pages du web. Ce type de service est
offert dans les paramètres avancés de certains moteurs de recherche, notamment Google.
Nous vous laissons essayer par vous-même… pourquoi ne pas créer une alerte sur votre
propre nom ?
Une autre possibilité, bien plus répandue, consiste à utiliser un agrégateur de flux : c’est
un service en ligne sur lequel on crée un compte. Il permet de rassembler sur une même
page web les actualités issues de tous les sites qui nous intéressent. Il faut bien sûr que
ces sites aient prévu de délivrer leur contenu sous la forme d’un flux. Rassurez-vous,
aujourd’hui il est bien rare que ce ne soit pas le cas ! Avec cette technique, il vous suffira
de consulter chaque matin votre agrégateur pour être au courant de toutes les actualités,
d’un seul coup d’oeil !
Nous allons maintenant passer à la pratique, et apprendre à agréger des flux, avec
l’exemple d’un flux de blog.

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème