Entretien
Chapitres
Notice
Langue :
Occitan (xxe siècle), provençal
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Bruno BASTARD (Réalisation), Joëlle Ginestet (Intervention), Patrick Sauzet (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
DOI : 10.60527/njkr-my72
Citer cette ressource :
Joëlle Ginestet, Patrick Sauzet. UT2J. (2006, 11 juin). Robert Lafont parle du Grand voyage d'Ulysse d'Ithaque , in Occitan. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/njkr-my72. (Consultée le 24 juillet 2024)

Robert Lafont parle du Grand voyage d'Ulysse d'Ithaque

Réalisation : 11 juin 2006 - Mise en ligne : 10 octobre 2007
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

La langue occitane sait-elle être épique ? On s'est posé la question. C'est par un poème épique que Mistral a inauguré le « Réveil » du romantisme félibréen. Robert Lafont s'est attaché à rendre à l'occitan ses poèmes épiques médiévaux, reliant épaves et chefs d'œuvres. Il donne aujourd'hui une version occitane d'une épopée fondatrice de la littérature mondiale, l'Odyssée. Dégageant le centre du poème, les voyages d'Ulysse, par un travail sur les rythmes et les mètres qu'il explique dans cet entretien, par une maîtrise de la phrase et de la textualité occitane, il donne à lire (et ici à écouter aussi) une Odyssée authentique et accessible. La langue occitane s'enrichit d'une oeuvre nouvelle en se faisant dans les mains de Robert Lafont outil à libérer le poème de ses gangues d'académisme. Et c'est ainsi qu'on y rencontre ce dont on aurait fini par croire l'épopée incapable, la fraîcheur réaliste du quotidien et l'émotion qui bouleverse. Le traducteur (qui ici ne trahit pas) le montre ici, en évoquant la lessive de Nausicaa et la rencontre d'Ulysse avec sa mère morte.  La lenga occitana, se sap èsser epica ? La question es aguda estada pausada. Per un poèma epic inaugurèt Mistral la respelida del romantisme felibrenc. Robert Lafont se gropèt a tornar a l'occitan sos poèmas epics medievals, en restablir los ligams e los encaminaments de las sòbras textualas als caps d'òbras. Uèi nos porgís una version occitana d'una epopeia qu'es a la fondamenta de la literatura mondiala, l'Odissèa. Del poèma omeric trai a despart lo centre, los viatges d'Ulysses. Un trabalh suls ritmes e los mètres que çai explica dins l'entreten, lo mestreg de la frasa e de la textualitat occitana, li permeton de nos donar a legir (e mai aicí a escotar) una Odissèa autentica e accessibla. La lenga occitana s'enriquesís d'una òbra mai en tot se far, gaubejada per Robert Lafont, un esplech per desliurar lo poèma de sos encrostatges academics. E aital trobam çò que se seriá pogut creire que l'epopèia ne foguèsse incapabla, la frescor realista del quotidian e l'emocion que pertòca. Lo reviraire (que aici non desvira pas) o nos fa sentir en evocant la bugada de Nausicaa e lo rescontre d'Ulisses amb sa maire mòrta.

GénériqueInterview et transcription : Patrick SauzetTraduction : Joëlle GinestetRéalisation : Bruno Bastard.

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème