Conférence

Pouvoirs de la ressemblance / Nicoletta Diasio

Réalisation : 19 mai 2022 Mise en ligne : 18 septembre 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Pouvoirs de la ressemblance / Nicoletta Diasio, in colloque interdisciplinaire international "Bébé, petite Enfance en COntextes (BECO)", organisé par le GIS Beco, (UFTMip) sous la responsabilité scientifique de Chantal Zaouche Gaudron et Anne Dupuy (Université Toulouse Jean Jaurès), Jean-Luc Attié, Michelle Kelly-Irving, Christine Mennesson et Emmanuelle Rial-Sebbag (Université Toulouse 3) et Estelle Gallant (Université Toulouse Capitole). Université Toulouse-Jean Jaurès, 18-20 mai 2022.

Le moment qui va de la conception aux premières années de l’enfant occasionne une production intense de discours sur les ressemblances : le couple qui s’évertue à imaginer ce que sera l’enfant ; les conseils sur les conduites à tenir pendant la grossesse ; les techniques de visualisation qui permettent à partir d’indices minuscules, de la forme du nez à la manière de bouger, d’inscrire le foetus dans une généalogie et de le rendre déjà singulier. Qui n’a pas connu ces paroles échangées au-dessus d’un couffin où on essaye de déceler chez l’enfant ses similitudes (et attachements) aux différents membres de la parenté ? Ou encore les premières promenades avec bébé, avec amis, parents ou connaissances qui se penchent sur la poussette et demandent « de qui il tient » tel ou tel caractère. Ces « bavardages » autour du corps enfantin ne sont qu’apparemment anodins :
ils constituent une de nos modalités de fabrication progressive de la personne et de son intégration à la communauté des humains. Ils répondent à des questions ontologiques et sociales fondamentales : « qui suis-je ? », « à qui j’appartiens ? », « quels sont les contours de cette appartenance ? » et « qui es-tu pour moi pour décider qui je suis ? ». Repérer les traits communs entre les individus revient non seulement à les apparenter, mais à les inscrire dans une généalogie et des groupes à géométrie variable incluant les vivants et les morts, les proches et les lointains. 
Cette communication interroge la fascination pour les ressemblances familiales ainsi que leur rôle dans la dynamique d’emparentement et dans la fabrication d’une nouvelle personne. À partir d’une recherche anthropologique menée en Italie et en Pologne depuis 2002, la contribution récuse l’idée de ressemblance comme relevant de la seule naturalisation du lien familial, d’un ordonnancement des rapports d’âge, de genre ou de génération ou d’effets mimétiques issus de rapports affectifs ou de care. Tous ces éléments sont bien présents, mais leur articulation et leur caractère immanent, processuel et intersubjectif nous semblent à explorer de manière plus diffuse.

Intervenant
Thème
Notice
Lieu de réalisation
Université Toulouse-Jean Jaurès
Langue :
Français
Crédits
Claire Sarazin (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès (Production), Le Vidéographe - Maison de l'Image et du Numérique / UT2 (Publication), Nicoletta Diasio (Intervenant)
Détenteur des droits
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Nicoletta Diasio. UT2J. (2022, 19 mai). Pouvoirs de la ressemblance / Nicoletta Diasio. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/132907. (Consultée le 3 février 2023)
Contacter
Documentation

FORTIER Corinne (2012). De troublantes ressemblances : un sentiment de parenté, Corps, 10, 2012/1, 105-113. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-corps-2012-1-page-105.htm].

DIASIO, Nicoletta (2010). Faire corps, ou comment faire du collectif en singularisant. L'exemple des ressemblances familiales, Anthropologica, 2, vol. 52, 323-336. [En ligne : https://cas-sca.journals.uvic.ca/index.php/anthropologica/article/view/1022/1001].

DIASIO, Nicoletta (2009). Comment l’enfant fait-il la famille ? Ou : Les enfants, objets et sujets du désir de famille, in "Désirs de famille, désirs d'enfant", Revue des sciences sociales, 41, 8-13. [En ligne : www.persee.fr/doc/revss_1623-6572_2009_num_41_1_1190].

DIASIO, Nicoletta (2007). Corps, genre, nation dans les récits de famille à Varsovie, in "(Re)penser l'Europe", Revue des sciences sociales, 37, 58-67. [En ligne : www.persee.fr/doc/revss_1623-6572_2007_num_37_1_1028].

DIASIO, Nicoletta (2005). Ressemblances familiales, in Bernard Andrieu, Gilles Boëtsch (dirs), Dictionnaire du corps, Paris, Éditions du CNRS, 439.

BERTAUX-WIAME, Isabelle, MUXEL, A. (1996). Transmissions familiales : territoires imaginaires, échanges symboliques et inscription sociale, in François de Singly (dir.), Institut de l'Enfance et de la Famille (Idef), La famille en questions. État de la recherche, Paris, Éditions Syros, 187-210.

> Voir aussi la bibliographie générale collaborative des publications du GIS BECo : https://beco.univ-tlse2.fr/accueil/ressources/bibliographie-collaborative

Le site du GIS BECo : https://beco.univ-tlse2.fr/

Le blog dedié au 2ème colloque du GIS BECo : https://blogs.univ-tlse2.fr/gis-beco/

Dans la même collection

Sur le même thème