Canal-U

Mon compte
CAI-RN

J. CAULIEZ et al., Ethnoarchéologie des traditions potières et référentiels : dialogues et questions.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/cai_rn/embed.1/j_cauliez_et_al_ethnoarcheologie_des_traditions_potieres_et_referentiels_dialogues_et_questions.62207?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
CAI-RN
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

J. CAULIEZ et al., Ethnoarchéologie des traditions potières et référentiels : dialogues et questions.

Ethnoarchéologie des traditions potières et référentiels : dialogues et questions

Jessie CAULIEZ1, Claire MANEN1, Vincent ARD1, Joséphine CARO1, Anne-Lise GOUJON2, Nadia CANTIN3

1- UMR 5608 - Laboratoire TRACES, Toulouse

2- UMR 7055 – Laboratoire PréTech Préhistoire et Technologie, Nanterre.

3- UMR 5060 – Laboratoire CRPAA – IRAMAT, PESSAC Cedex

Depuis les années 1960, la multiplication des travaux interdisciplinaires impliquant anthropologues des techniques, archéologues, ethnologues, psychomotriciens, linguistes, archéomètres ou encore sociologues a permis de donner à la démarche ethnoarchéologique tout son sens autour du document céramique. L’idée est celle selon laquelle la culture matérielle, ici l’artisanat potier, s’exprime dans un contexte fonctionnel, social, culturel et idéologique : on peut comprendre ces contextes en s’intéressant précisément aux mécanismes impliqués dans la fabrication d’un objet, c’est-à-dire à toutes les étapes de la chaîne opératoire depuis l’extraction de la matière première, jusqu’à l’utilisation du produit fini. Et cela en vertu du fait qu’un processus technique ne relève pas toujours d’une réponse passive à des contraintes environnementales, techniques ou fonctionnelles, mais se déclenche et est conçu par le potier suivant des choix profondément traditionnels par rapport à la culture du groupe duquel il émane.

Recueillir des données en domaine actualiste sur les chaînes opératoires permet donc aujourd’hui d’établir des référentiels pour tester et élaborer des modèles d’interprétation archéologique autour par exemple des mécanismes de construction et de revendication identitaires, des mécanismes de transferts culturels, autour des formes d’organisations sociales et ou des dynamiques de peuplement. En travaillant sur les matières premières, les référentiels ethnoarchéologiques sont aussi particulièrement précieux au moment de s’interroger sur la cosmovision que se font les potiers de leur milieu naturel et de leurs ressources et sur la façon dont ils peuvent exploiter la biodiversité de leurs niches écologiques. Mais ces référentiels peuvent être aussi techniques (céramothèque ou technothèque de laboratoire rassemblant des vases complets, des tessons modifiés, des matières brutes ou travaillées, des outils) : dans ce cas-là ces référentiels permettent d’une part de mieux caractériser les productions potières en confrontant séries archéologiques aux séries ethnographiques. Ils sont aussi des supports aux analyses archéométriques dans le but de développer des dispositifs et des outils analytiques plus performants pour l’étude des productions archéologiques.

La constitution de ces référentiels ethnographiques a longtemps fait débat, entre crise éthique, crise théorique, crise méthodologique et ce, que l’on s’intéresse à la technologie culturelle, à l’ethnohistoire, à l’ethnoarchéométrie ou à l’ethnoécologie. Nous nous proposons dans cette communication de mettre ainsi l’accent à la fois sur les enjeux de cette approche intégrée des chaînes opératoires, mais aussi sur les verrous de l’ethnoarchéologie des traditions potières.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 20 Mai 2021
    Durée du programme : 19 min
    Classification Dewey : Découverte des vestiges archéologiques, méthodes archéologiques, interprétation (techniques de datation)
  •  
    Catégorie : Colloques
    Niveau : Tous publics / hors niveau, niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Sciences de l'homme, Sciences de la société
    Collections : "Nature, concepts et enjeux des référentiels en archéométrie et sciences de la conservation" 20 mai 2021
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    producteur : CAI-RN
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : céramique, référentiels, ethnoarchéologie, archéométrie, traditions potières
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 M. LEBON, Présentation du GT « Bases de données et référentiels » du réseau CAI-RN.
 O. PEYRON et al., Incidence des référentiels polliniques sur la quantification des paléoclimats.
 J. ROLLAND, La construction de référentiels pour l'étude de l'artisanat du verre celtique : histoire d'un défi technique.
 M. BALASSE et al. Des référentiels isotopiques pour décrire les systèmes d’élevage du passé.
 V. BERNARD, Y. COUTURIER et Y. LE DIGOL, "DendraBase" : une expérience rennaise.
 C. BRASSARD et al., Explorer l’évolution fonctionnelle de la mâchoire des chiens en s’appuyant sur des modèles établis à partir de spécimens actuels.
 E. HERRSCHER et L. MION, Référentiels isotopiques et paléoalimentation humaine : un doux rêve archéologique ?
 C. LEANDRI et al., Les référentiels de silicites en Préhistoire. Enjeux épistémologiques et choix méthodologiques de
 Y. VANDENBERGHE et al., Projet COREF : pour la conservation des échantillons d’œuvres aux C2RMF, référencement ou référentiel ?
 N. BALCAR, Les matériauthèques pour l’art contemporain : des outils pour l’archéologie de demain
 C.CHANTERAUD et al., De l’importance des références géologiques de roches ferrugineuses pour la reconnaissance des matières archéologiques.
 E.-M. GEIGL, L’importance des référentiels en paléogénomique
 P. DILLMANN et S. LEROY, Référentiels pour les études des réseaux de production et de circulation des objets en fer : tentative de réflexion épistémologique
 M. DJAMALI et M. MASHKOUR, Réflexions sur la contribution des coprolithes de hyènes modernes comme référentiel pour les reconstitutions paléoenvironnementales.
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte