Canal-U

Mon compte
CAI-RN

C. BRASSARD et al., Explorer l’évolution fonctionnelle de la mâchoire des chiens en s’appuyant sur des modèles établis à partir de spécimens actuels.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/cai_rn/embed.1/c_brassard_et_al_explorer_l_evolution_fonctionnelle_de_la_machoire_des_chiens_en_s_appuyant_sur_des_modeles_etablis_a_partir_de_specimens_actuels.62221?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
CAI-RN
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

C. BRASSARD et al., Explorer l’évolution fonctionnelle de la mâchoire des chiens en s’appuyant sur des modèles établis à partir de spécimens actuels.

Explorer l’évolution fonctionnelle de la mâchoire des chiens en s’appuyant sur des modèles établis à partir de spécimens actuels : exemple d’application à des chiens européens du pré-Age du Bronze et limites méthodologiques.

Brassard Colline1,2, Cornette Raphaël3, Callou Cécile2, Bréhard Stéphanie2, Herrel Anthony1

1- UMR 7179, Mécanismes adaptatifs et évolution, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris.

2- UMR 7209 : Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnement, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris

3- UMR 7205 : Institut de systématique, évolution, biodiversité, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris

Par le biais d’outils morphométriques tridimensionnels, nous avons exploré la variabilité de la forme de la mâchoire inférieure de chiens datant du Mésolithique au début de l’âge du Bronze en Europe occidentale et en Roumanie. Les variations géographiques et temporelles mises en évidence interrogent sur l’existence d’adaptations fonctionnelles en réponse à des sélections (naturelles ou anthropiques), puisque la mandibule est directement impliquée dans la mastication et la défense. Si des outils existent déjà pour inférer une fonction à partir de la forme à l’aide de simples dimensions, ceux-ci ne donnent qu’une idée très approximative de la génération des forces musculaires au sein de l’appareil masticateur. Pour proposer des modèles plus fins, il est nécessaire d’utiliser des données musculaires qui ne peuvent être obtenues que par la dissection, et qui donc nécessitent de recourir à des spécimens actuels. Toutefois, depuis sa domestication il y a au moins 15 000 ans, le chien a connu une évolution de formes sans précédents dans le monde vivant, et les sélections récentes en ont même fait l’une des espèces domestiques les plus variables en termes de forme crânienne. Cette variabilité morphologique extrême, certainement différente de la variabilité passée, interroge donc quant à la pertinence de l’utilisation de chiens actuels comme référentiel pour interpréter des restes de chiens protohistoriques. Comment peut-on adapter la constitution du référentiel pour interpréter au mieux les restes archéologiques ? Après avoir disséqué 46 chiens de races variées, dont une quinzaine de beagles, nous avons développé un modèle biomécanique de prédiction de la force de morsure à partir de fragments mandibulaires, modèle validé par des mesures in vivo. Les outils morphométriques révèlent cependant des distinctions fortes entre la forme des mandibules des chiens du pré-Age du Bronze et celle des mandibules des chiens actuels. Dans cette présentation nous nous interrogerons sur la possibilité d’adapter et d’appliquer les modèles prédictifs à une gamme de variation de formes différentes, et sur les limites épistémologiques de l’utilisation de ces modèles.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 20 Mai 2021
    Durée du programme : 18 min
    Classification Dewey : Découverte des vestiges archéologiques, méthodes archéologiques, interprétation (techniques de datation)
  •  
    Catégorie : Colloques
    Niveau : Tous publics / hors niveau, niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Sciences de l'homme, Sciences de la société
    Collections : "Nature, concepts et enjeux des référentiels en archéométrie et sciences de la conservation" 20 mai 2021
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    producteur : CAI-RN
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : référentiels, mâchoire, morphométrie, chien, archéométrie
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 M. LEBON, Présentation du GT « Bases de données et référentiels » du réseau CAI-RN.
 O. PEYRON et al., Incidence des référentiels polliniques sur la quantification des paléoclimats.
 J. CAULIEZ et al., Ethnoarchéologie des traditions potières et référentiels : dialogues et questions.
 J. ROLLAND, La construction de référentiels pour l'étude de l'artisanat du verre celtique : histoire d'un défi technique.
 M. BALASSE et al. Des référentiels isotopiques pour décrire les systèmes d’élevage du passé.
 V. BERNARD, Y. COUTURIER et Y. LE DIGOL, "DendraBase" : une expérience rennaise.
 E. HERRSCHER et L. MION, Référentiels isotopiques et paléoalimentation humaine : un doux rêve archéologique ?
 C. LEANDRI et al., Les référentiels de silicites en Préhistoire. Enjeux épistémologiques et choix méthodologiques de
 Y. VANDENBERGHE et al., Projet COREF : pour la conservation des échantillons d’œuvres aux C2RMF, référencement ou référentiel ?
 N. BALCAR, Les matériauthèques pour l’art contemporain : des outils pour l’archéologie de demain
 C.CHANTERAUD et al., De l’importance des références géologiques de roches ferrugineuses pour la reconnaissance des matières archéologiques.
 E.-M. GEIGL, L’importance des référentiels en paléogénomique
 P. DILLMANN et S. LEROY, Référentiels pour les études des réseaux de production et de circulation des objets en fer : tentative de réflexion épistémologique
 M. DJAMALI et M. MASHKOUR, Réflexions sur la contribution des coprolithes de hyènes modernes comme référentiel pour les reconstitutions paléoenvironnementales.
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte