Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Rocher de Palmer, Cenon
Langue :
Français
Crédits
Olivier Lemaire (Intervention)
Détenteur des droits
Université de Bordeaux
Citer cette ressource :
Olivier Lemaire. Univ Bordeaux. (2023, 24 mars). Court-noué : premiers résultats et perspectives du projet VACCIVINE , in 20e Matinée des Œnologues de Bordeaux. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/139695. (Consultée le 21 février 2024)

Court-noué : premiers résultats et perspectives du projet VACCIVINE

Réalisation : 24 mars 2023 - Mise en ligne : 12 mai 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Le court-noué de la vigne, maladie virale à l’origine d’un dépérissement en expansion dans le vignoble français  avec parfois des pertes économiques majeures, ne bénéficie d’aucun moyen de lutte efficace. De nouvelles stratégies de lutte sont donc recherchées.

Afin de développer une méthode de biocontrôle, appelée prémunition, qui pourrait permettre de minimiser les symptômes causés par le principal agent responsable de la maladie du court-noué de la vigne, le grapevine fanleaf virus (GFLV), le centre INRAE Grand-Est Colmar mène depuis 2015 des travaux scientifiques.

Au cours du premier projet Vaccivine (soutenu par le PNDV de 2018 à 2021), des ceps infectés par le GFLV et montrant de faibles symptômes ont été sélectionnés. Il convient donc maintenant, dans le cadre de Vaccivine2, de
déterminer le niveau de protection à la surinfection conféré par les variants de GFLV présents dans ces vignes afin d’identifier et de caractériser le(s) variant(s) le(s) plus protecteur(s) dans ces conditions.

Le second objectif principal est de comprendre les facteurs impactant l’efficacité de la prémunition pour développer des outils d’aide à la décision pour le déploiement de cette méthode.

 

>> Olivier Lemaire, Directeur de recherche INRAE, Colmar

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème