Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Socialisations langagières et inégalités scolaires / Élisabeth Bautier


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/socialisations_langagieres_et_inegalites_scolaires_elisabeth_bautier.50785?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Socialisations langagières et inégalités scolaires / Élisabeth Bautier

Socialisations langagières et inégalités scolaires / Élisabeth Bautier, in colloque interdisciplinaire international « Bébé, petite enfance en contextes » organisé sous la responsabilité scientifique de Chantal Zaouche Gaudron et Anne Dupuy (Université Toulouse Jean Jaurès), Jean-Luc Attié, Michelle Kelly-Irving et Christine Mennesson (Université Toulouse 3). Toulouse, 15-17 mai 2019.

Sous-tendue par la question des inégalités d’apprentissage scolaires et des habitudes langagières de l’école qui sont au cœur de ces inégalités, cette communication porte sur les modes de socialisation langagière différenciés des enfants qui sont repérables au moment de la scolarisation en maternelle. Dans un premier moment, sont définies les notions de langue, de langage, d’usages du langage afin d’identifier des usages différenciés en fonction des modes de socialisation et des rapports au langage ainsi construits chez les enfants (nommer, reformuler, interroger, expliquer... ne sont pas des usages également partagés). Dans un second temps, il est mis en relation ces usages différenciés du langage et les enjeux contemporains des échanges langagiers dans la classe dès la maternelle en prenant des exemples spécifiques de l’école maternelle comme les lectures d’albums, les affichages et la symbolisation, usages sollicités plus qu’enseignés et appris. Est également travaillée la fonction cognitive du langage et de la langue qui dans les classes font également peu objet d’attention particulière alors que s’y construisent implicitement des inégalités de développement, certains enfants ne bénéficiant pas dès lors des situations d’apprentissage mises en œuvre. Élisabeth Bautier conclut à des modes de socialisation langagière et cognitive familiaux plus ou moins en phase avec les habitudes et sollicitations scolaires dans l’école contemporaine. Ces modes permettant à une partie des enfants d’être de plain-pied dans les apprentissages en construction, quand d’autres passent ainsi à côté d’apprentissages au demeurant fondamentaux puisque les inégalités s’installent durablement.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte