Vidéo pédagogique
Notice
Sous-titrage
Sous-titre
Langue :
Français
Crédits
François Rechenmann (Intervention), Thierry Parmentelat (Intervention)
Conditions d'utilisation
Ces ressources de cours sont, sauf mention contraire, diffusées sous Licence Creative Commons. L’utilisateur doit mentionner le nom de l’auteur, il peut exploiter l’œuvre sauf dans un contexte commercial et il ne peut apporter de modifications à l’œuvre originale.
DOI : 10.60527/2p96-0r29
Citer cette ressource :
François Rechenmann, Thierry Parmentelat. Inria. (2015, 1 juin). 3.2. Un algorithme simple de prédiction de gènes , in 3. Prédiction des gènes. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/2p96-0r29. (Consultée le 21 juillet 2024)

3.2. Un algorithme simple de prédiction de gènes

Réalisation : 1 juin 2015 - Mise en ligne : 4 octobre 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Sur la base des principes énoncés précédemment, nous allons écrire un premier algorithme de prédiction de gènes sur un texte génomique procaryote. Je rappelle ces principes. L'idée est la suivante : de rechercher des triplets STOP consécutifs dans la même phase, consécutifs de telle façon qu'effectivement il n'y ait pas un stop qui vienne se mettre au milieu et qui casserait, en quelque sorte, la région codante qui doit être traduite dans son intégralité. Donc, recherche de deux triplets STOP consécutifs, suffisamment éloignés l'un de l'autre pour qu'il y ait de la place pour coder une protéine fonctionnelle. Ensuite, on recherche le premier triplet START à partir de l'extrémité 5', de telle façon que la région codante, qui va être située entre le triplet START et le triplet STOP, soit de longueur maximale. C'est un principe, c'est une heuristique. Ce n'est pas une garantie de prédire un gène correct. Sur ces principes, nous pouvons écrire un algorithme, un premier algorithme de prédiction de gène...

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème