Conférence
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Université Paul-Valéry Montpellier 3 Site Saint-Charles
Langue :
Français
Crédits
Marie Platon (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Marie Platon. UPVM3. (2021, 22 octobre). "Attentif comme un arc" : la traduction des expressions imagées à l'épreuve du sens , in Workshop Grec et Latin : Mission Traduction . [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/115646. (Consultée le 1 mars 2024)

"Attentif comme un arc" : la traduction des expressions imagées à l'épreuve du sens

Réalisation : 22 octobre 2021 - Mise en ligne : 12 avril 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

La pratique de la traduction des textes latins et grecs en CPGE demeure assez majoritairement conditionnée par l’exercice-phare de la version. Cela induit des postures particulières à la fois chez le professeur et chez les élèves : les premiers tendent à sélectionner les textes-sources principalement en fonction des difficultés grammaticales qu’ils présentent, le travail sur le lexique apparaissant secondaire dans la mesure où l’usage du dictionnaire est généralement autorisé. Par ricochet, chez les étudiants insuffisamment familiarisés avec les langues anciennes, l’importance accordée à l’analyse morphosyntaxique tend à occulter le travail sur l’expression française, souvent considéré comme second par rapport au « mot-à-mot » rassurant et réputé plus précis. Mais le « littéralisme » ne garantit pas toujours le sens, et l’exigence de fidélité, mal comprise, finit quelquefois par se confondre avec une sacralisation du texte original, inhibitrice voire tétanisante. Partant de ce constat, je me suis efforcée de concevoir des activités pédagogiques qui permettraient de « libérer » la relation des étudiants aux textes antiques et de changer leur regard sur la traduction : la première activité s’appuie sur un corpus de phrases assez brèves, proverbes et expressions imagées extraits de divers auteurs latins. La deuxième activité consiste à imaginer un équivalent français de l’hapax d’Aristophane à la fin de l’Assemblée des femmes. Dans les deux cas, l’objectif est d’amener les apprentis traducteurs, sur la base d'une observation et d'une réflexion collectives, à définir eux-mêmes leur « cahier des charges » en fonction de la nature du texte-source et du public ciblé et à choisir la stratégie de traduction qui leur semble la plus apte à préserver le caractère insolite ou au contraire commun des expressions en VO.

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème